Les soutiens

Les élus qui souhaitent la réforme de l'article 313.3 du Code de la Sécurité sociale

telephone-rose-911.jpgKheira Bouziane et Laurent Grandguillaume sont élus en Côte d'Or. Ils ont tous deux manifesté leur franc soutien à la cause que nous défendons auprès d'A. C'est donc une nouvelle magnifique. Ils savent tous les deux qu'on s'appelle vite.

Aurélie Filipetti, ministre de la communication, est largement élue ; elle a exprimé elle aussi sa volonté de soutenir notre combat. Nous allons la recontacter très vite également.

Nous avons rencontré à Grenoble il y a quelques jours, Olivier Veran, suppléant de Geneviève Fioraso, ministre de la recherche, qui nous a dit son intention de nous aider à résoudre la situation d'A et à apporter une solution législative. Geneviève Fioraso ayant été réélue, nous pouvons compter sur son soutien en tant que ministre et sur Olivier Veran en tant que député.

Aurélie Filipetti, ministre de la culture

filipetti.jpgMadame, J'ai lu avec la plus grande attention votre courriel me faisant part de la situation de Mme A. J'ai été très sensibilisée par les difficultés financières rencontrées par cette malade atteinte d'un cancer. Une réflexion sur la prise en charge des affections longue durée -ALD- pourrait être engagée avec les partenaires sociaux. Je ne manquerai pas de me faire l'écho de votre dossier auprès de Mme Marisol TOURAINE, Ministre des Affaires sociales et de la Santé, et vous ferai part de la réponse qui me sera faite.
Veuillez agréer, Madame, l'expression de mes salutations distinguées.

Aurélie FILIPPETTI

Laurent Grandguillaume, candidat PS en Côte d'Or, s'engage

laurent.jpgChristine, j’ai bien reçu ta lettre dont j’ai pris connaissance avec la plus grande attention. Cette situation douloureuse appelle deux réponses possibles pour parvenir à apporter des solutions concrètes.

La première solution concerne le mode de calcul du droit aux indemnités journalières et notamment la durée de cotisations et la période de référence. Il est possible de faire évoluer la législation sur la période de référence pour redonner la capacité de bénéficier des indemnités journalières. Aussi, il sera nécessaire de convaincre le maximum de parlementaires pour prendre les dispositions utiles. Je ne manquerai pas d'être à vos côtés dans cette perspective.

Le seconde solution s'inscrirait dans le cadre de la solidarité nationale en intégrant dans ce cas la notion de ressources, en prenant en compte les périodes de congé parental pour redonner des droits aux indemnités journalières avec un financement solidaire. A un moment l'indemnisation s'arrêterait et il faudrait proposer de basculer sur des éléments de revenu minimum. On s'inscrirait alors dans la logique du revenu d'existence sous conditions de ressources dans le cadre de la solidarité nationale.

Je suis à ta disposition pour vous rencontrer et échanger sur cette problématique et sur les solutions envisageables. Je souhaite que, par l'action collective, nous puissions résoudre ensemble cette injustice.

Bien à toi. Laurent

Aberzak Boulariah, candidat Législatives Europe du nord relaie l'appel

abe.jpgSachez que nous sommes derriere vous et que votre groupe de soutien s'agrandit de jour en jour, En tant que candidat aux legislatives d'Europe du nord, je vais relayer votre histoire afin que les francais de l'etranger et les autres candidats puissent aussi vous soutenir.  

Amicalement  

Aberzak Boulariah

Cécilia Durieu, candidate UMP 4ème circonscription de l'Isère, s'engage

durieu.pngL'administration ne doit pas être inhumaine. Certes, elle doit être régie par des règles. Mais chaque règle doit laisser un espace pour l'humanisation. Il y a si souvent aujourd'hui trop... de règles et pas assez d'humanisation. ... Un nouvel équilibre est donc à trouver lorsqu'il y a d'abord une terrible tragédie humaine comme vous l'évoquez en l'espèce. Cette dimension humaine guide mon engagement car il n'y a pas de plus belle valeur que celle d'humaniser une décision. Ce devrait être d'ailleurs une évidence car c'est la raison d'être de notre vie en collectivité que de chercher à tendre vers cette solidarité concrète qui accompagne les plus dures difficultés.

Vous pouvez donc compter sur tout mon soutien dans votre action et je vous prie de bien vouloir transmettre à A. toutes mes assurances de profonde solidarité.

Je vous félicite pour votre engagement et j'espère que votre belle cause sera entendue le plus rapidement possible.

Bien à vous, Cécilia Durieu

 

Marien Lovichi, candidat MoDem sur la 1ére circonscription de Côte d’or s'engage.

lovichi.jpgJ’ai toujours, depuis que je suis en âge de m’impliquer, été en insurrection contre les injustices. Je fais de la politique un engagement entier. Mes convictions m’engagent à être vigilant sur les décisions des partis, de quels que bords qu’ils soient. C’est pour cela que je suis centriste au Mouvement Démocrate. Et quand une cause est juste et qu’elle dévoile les difficultés que vous rencontrez dans votre lutte, à la fois pour changer l’article du code de la sécurité sociale et contre la maladie, l’unanimité des partis devrait être totale.

Le minimum qu’un élu puisse faire, c’est de se saisir de la question et de se porter mandataire de cette question devant l’assemblée nationale, et malheureusement c’est tellement peu par rapport à ce que vous endurez…

C’est comme cela que je vois mon futur rôle si je suis élu. Soyez en sûr, cette question sera abordée, vous avez ma signature depuis quelques mois, je vous la renouvelle bien évidement. Il me semble que la solution pourrait passer par l’ajout qu’un article qui stipule que le mode de calcul (ou sur l’année ou sur le trimestre) doive toujours se faire au profit du patient et non de la caisse d’assurance maladie.

Avec mon admiration pour votre combat.

Marien Lovichi, candidat MoDem sur la 1ére circonscription de Côte d’or.

lovichi.jpg

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site